Utilisation d'un Tour

Usinage en lunette fixe

28 Décembre 2010 , Rédigé par serge79 Publié dans #les usinages

Usinage en lunette fixe

Opération qui consiste à un montage d'une pièce de révolution devant être usinée en bout et dont la longueur est trop importante pour être usinée en l'air.

La pièce est donc prise dans des mors doux ou dur, d'un côté et maintenue en l'air par une pièce fixe (la lunette) comportant trois touches fixes ou mobiles (roulement), orientées à 120° par rapport à l'axe de la pièce.

Les touches, fixes peuvent être de différentes matières, acier, bronze, laiton, céloron, ertalon...
Des roulement peuvent être aussi utilisés.

 

lunette fixe

 

Les trois points de contact sont réglables en position, par un déplacement dans une rainure, ce déplacement se réalise à l'aide d'une vis de réglage, mais pour les petites lunettes fixe des machines cette vis de réglage n'est pas présente, et le réglage se réalise avec le déplacement manuel.

C'est une opération qui semble difficile, mais qui reste abordable par tous, si vous suivez les règles de base.

Après avoir ébauché le Ø exter de la pièce, ou bien uniquement la partie qui sera en contact avec les touches de la lunette, vous pouvez commencer les opérations suivantes.

1. Mise en place de la lunette les touches de contacts étant en retrait.
2. Mise en place de la pièce, et centrage de celle ci.
3. Mise en contact des deux touches inférieure.
4. Mise en contact de la touche supérieure.
5. Mise en rotation de la pièce, 100 à 200 t/mn est largement suffisant, cette vitesse peut être plus faible suivant les dimensions de la pièce.

Mettre quelques gouttes d'huile sur la partie où les touches sont en contact avec la pièce, affiner le réglage des touches. Il ne faut pas qu'elles soient en appuis sur la pièce, si le réglage est mauvais, d'une part cela va chauffer très rapidement, et d'autre part la pièce va se déplacer sur son axe de rotation, elle risque donc dans ce cas, de sortir de la prise de mors. Je vous rappelle qu'il est inutile de réaliser un serrage très important cela ne sert à rien.

Une fois ces réglages terminés, vous êtes en mesure de commencer les opérations d'usinage sur la pièce, suivant l'importance de ceux ci, n'hésitez pas à lubrifier la partie à usiner mais aussi les touches de la lunette.

 

Vidéo disponible

 

L'utilisation de roulement est conseillé pour des pièces lourdes, ou avec un état de surface exter brut, le réglage est encore plus simple puisque vous savez que le roulement est en contact avec la pièce bien plus facilement en faisant tourner à la main le roulement, ne vous étonnez pas si dans ce cas là les roulement marquent la pièce, c'est tout à fait normal.

Mise à longueur de la pièce, dans cet exemple 275 mm, le Ø exter du rondin d'alu est de 30 mm.

Réalisation d'un centrage avec un foret à centrer, puis perçage d'un trou Ø 4,2 mm.

Taraudage à M5.

Dans cette dernière opération, j'ai mis en place le taraud machine dans le mandrin de perçage, j'ai juste décollé le mandrin du cône de la broche de la poupée mobile, permettant ainsi sont déplacement tout en conservent sont centrage.

Le taraudage se réalise :

1. Vous mettez un peu d'huile de coupe sur le taraud, puis vous le faites prendre deux tours maxi à la main en faisant tourner le mandrin de perçage.

2. Puis vous mettez la machine en route 100 tours dans mon cas là, et vous maintenez à la main le mandrin, avec un serrage modéré, celui ci va donc avancer tout seul à la vitesse du pas du taraud, lorsque vous arrivez en bout de perçage, le mandrin se bloquera et il glissera dans votre main, vous arrêtez la machine.

3. Vous mettez la machine en route sens inverse, et vous maintenez le mandrin à la main, celui ci va donc reculer jusqu'à sortir de la pièce. Votre taraudage est terminé.

 

Vidéo disponible

Si le Ø de taraudage est débouchant, vous pouvez réaliser le déplacement du taraud en même temps que l'ensemble poupée mobile, celle ci n'étant pas serrée sur le banc de la machine et donc sont déplacement se réalise tout seul.

Il est évident qu'en fonction de la matière à usiner et les dimensions du taraud, la vitesse de rotation de la machine sera adapté.

Voilà les marques laissées par les touches après l'usinage de la pièce.

 

empreintes

 

Un autre exemple dans du plastique de récupération, c'était des cales, pour le verrouillage d'un tambour de machine à laver, pour sont transport.

 

Origine de la pièce

 

DSCN8776.2

 

Mise en place de la pièce et de la lunette

 

DSCN8774.2

 

Opération d'alésage

 

DSCN8777.2

 

Usinage terminé

 

J'ai réalisé l'alésage par moitié, en retournant la pièce.

 

DSCN8778.2

 

Opération de tronçonnage

 

Une fois mis en place la lunette et son réglage, le tronçonnage se réalise facilement, il faut bien sur que la lunette soit placée le plus près de la partie à usiner pour éviter les problèmes de flexion et de broutage.

 

tronçonnage 3nb

 

tronçonnage 1nb

 

tronçonnage 2nb

Commenter cet article

chaudronnerie plastique 27/03/2013 17:26


Merci pour cet article, très technique et complet !

serge79 28/03/2013 09:02



Bonjour


Merci pour l'intérêt que vous portez à ce modeste blog.


Cordialement



nabil 21/02/2013 09:40


bonjour .svp  comment  je peux  calculer la position de lunette a suivre si j'ai un arbre tres long ??? merci d'avance 

serge79 21/02/2013 09:45



Bonjour


La position de la lunette à suivre, comme la lunette fixe, se doit d'être au plus près de l'outil, puisque c'est là que l'effort est le plus important.


Bon travail.


Cordialement


serge



Gérard 29/12/2010 00:19



Bonsoir Serge,


J'avais eu moi aussi l'idée d'adapter des roulements, mais je n'en ai pas encore eu le temps. Je pensais qu'il fallait qu'ils soient maintenus des 2 côtés, mais je vois que vous avez prévu un
trou taraudé, et donc je me demande si vous comptez les monter en porte à faux. J'avais pensé monter des 607 ou des 608 car j'en ai en quantité (famille de roller) il m'a semblé que cette taille
pouvait être assez universelle pour les travaux courants. Mais pour l'horlogerie c'est sans doute trop gros. J'aimerai connaître votre avis  sur ce sujet, car le trou taraudé est plus facile
à faire que l'usinage de 3 coulisseaux spécialement affectés aux roulements. Par ailleurs le passage de l'un à l'autre est simplifié puisqu'il n'y a pas de démontage des coulisseaux


Félicitations pour cet article et les videos.


Cordialement


Gérard