Utilisation d'un Tour

Usinage d'une tôle

10 Mars 2010 , Rédigé par serge79 Publié dans #usinage spécial

L’usinage d’une tôle est une opération relativement courante qui se réalise avec un montage simple qui peut être utilisé plusieurs fois.

Ce montage fait partie du matériel de base pour un tourneur, il est en général en alu ou en acier , il s’agit de deux flasque dont l’une comporte un épaulement pour la prise dans les mors. Ces deux flasques sont évidés, sur la face en contact avec la tôle, l’évidemment aura une profondeur d’environ 0,5 mm, et la hauteur qui restera en portée utile peut être d’environ 5 mm en moyenne, cela est variable aussi en fonction du Ø de la tôle.

La tôle doit être préparée, avoir les angles coupés (en pointillé sur le dessin) pour d’une part permettre un usinage plus rapide, mais aussi pour éviter autant que possible les à-coups trop important.

tôle
Le montage est composé :

1/ d’une flasque épaulée (et évidée côté tôle) pour être maintenue dans le mandrin et en même temps en butée contre les mors.
2/ d’une autre flasque simple (et évidée côté tôle) comportant un point de centre pour la mise en place de la pointe tournante.
3/ d’une feuille de carton simple de chaque côté de la tôle pour éviter de la marquer si un blocage devait se produire pendant l’usinage (ce qui arrive, mais rien de grave, ni pour l’opérateur, ni pour la pièce).
Cette feuille de carton est simple, j’utilisais des intercalaires d’écolier, et cette feuille est maintenue en place par un bout de scotch mis en anneau, au centre de chaque évidemment.

montage complet
anneau de scotch
Les deux flasques doivent avoir le même Ø et légèrement  inférieur du Ø à réaliser sur la tôle.

Le centrage de la tôle dans ce montage se réalise soit au réglet mais aussi avec le doigt, cette dernière possibilité est rapide et assez précise, on arrive très bien à interpréter une valeur différente avec les doigts.

Vous pouvez aussi faire ce centrage avec un point fixe, l’outil par exemple sur le côté de la tôle, et faire tourner l’ensemble à la main, tout en contrôlant l’espace à chaque passage d’un des plats de la tôle en face de ce point fixe.
Pour déplacer la tôle se servir d’un maillet, tout en desserrant le montage pour faciliter le glissement de la tôle.

La vitesse de rotation est modérée, et l’avance du traînard est toujours manuelle, pour permettre un retour en arrière plus facile et rapide en cas de blocage de la tôle.

L'usinage peut être effecté dans les deux axes, transversal et logitudinal.

La tôle une fois mise au Ø peut être reprise facilement ICI.

La partie intérieure de la tôle, peut être évidée préalablement pour faciliter l’usinage, ou directement  caroté.

Vous aurez donc, avec ces différents montages secondaires, la possibilité de réaliser un alésage concentrique ou non, et cela dans des précisions très intéressantes.

Vous pouvez utiliser ce type de flasque à maintenir dans les les mors et comportant sur leur face, des rainures horizontales et verticales ou angulaires, et évidée au centre, comme indiqué ci dessous, ces flasques existent toutes faites, mais je ne sais pas où les trouver.

flasque rainurée

Commenter cet article