Utilisation d'un Tour

Le comparateur

22 Février 2010 , Rédigé par serge79 Publié dans #instruments de mesures

Le comparateur appelé aussi montre.
Il en existe aussi une multitude avec les embouts adaptés aux pièces à contrôler.
À lecture standard donc avec aiguille, mais aussi digitale. La précision est de 1/100 mm.
Est lui aussi très utilisé, relativement fragile.

comparateur 1
Utilisé pour des mesures par comparaison, puisqu’il ne mesure qu’un déplacement.
Il permet le contrôle rapide par comparaison de plusieurs pièces très rapidement, mais aussi permet le contrôle d’excentration.
Les index sont utilisés pour visionner la plage de tolérance par exemple.

excentration 1
Dans l’exemple, il y a une tolérance de + ou – 0,05 mm soit une tolérance totale de 0,1 mm.

Il faut toujours veiller à ce que le déplacement de la tige du comparateur soit toujours perpendiculaire à la pièce à l’axe de la pièce, autrement la mesure est fausse.
Toujours éviter de faire des mesures avec un déplacement de plusieurs tours de la montre, pour éviter les erreurs, qui seraient dans ce cas là d’au moins 1 mm.
Pour éviter cela se servir d’une cale « étalon » de la valeur de déplacement, et donc le déplacement de la montre en sera limité.
Dans certains cas, vous ne pouvez pas faire autrement, par exemple lorsque la comparaison est plus importante que le déplacement maxi de la montre, en général 10 mm.
Le contrôle du comparateur se fait, lui aussi régulièrement à l’aide de cales étalon, pour voir l’usure éventuelle de son mécanisme, pour éventuellement le réformer si besoin est.

Le comparateur à levier, appelé aussi pépitas

pépitas 1
Leur utilisation est très pratique pour les accès petits et difficiles.
Le déplacement du palpeur est de 0,5 mm de part et autre de la position repos. C’est pour cela que les graduations du cadran vont de 0 à 50 et de 50 à 0.
Le palpeur est orientable sur 180°, il suffit de forcer légèrement sur la tige du palpeur et de le placer dans la position voulue.
Sa fixation est possible par les queues d’arondes situées sur le corps de l’appareil, avec un support disposant d’une rotule qui permet toutes les positions possibles.

Commenter cet article